Documents sur Per Jakez Hélias

vignette
picto
Nedeleg ha Kalanna e ti Per Jakez Helias [Rencontr
Bodet en deus Pêr-Jakez Helias en e di skipailh Breiz o veva : Charlez ha Chanig ar Gall, Fañch Broudic ha Visant Seite, evit gouelioù dibenn ar bloaz. Un digarez evit eskemm o envorennoù diwar-benn pezh a oa Nedeleg ha Kalanna da vare o bugaleaj. [L'équipe de Breiz o veva se retrouve chez Pêr-Jakez Hélias pour les fêtes de fin d'année. C'est l'occasion d'échanger leurs souvenirs d'enfance de Noël et du jour de l'an. ]

Par : INA

vignette
picto
choses de la ville (Les)
Histoire cocasse d'un couple de paysans débarquant à Quimper pour effectuer quelques emplettes. Film comique sur des images commentées par Pierre Jakez Hélias.

Par : Cinémathèque de Bretagne

vignette
picto
Pierre-Jakez Hélias et Xavier Grall
Sur le plateau d'Apostrophes/, Xavier Grall et Pierre-Jakez Hélias débattent de leurs divergences sur la culture, les traditions et la défense de la langue bretonne. Le cheval couché de Grall est une réponse virulente au Cheval d'orgueil d'Hélias.

Par : INA

vignette
picto
Débat Xavier Grall et Pierre-Jakez Hélias - 1977

Par :

vignette
picto
Le pays bigouden
Extrait du film "Récits bigoudens" de André Voisin. Pierre Jakez Hélias évoque ses souvenirs d'enfance.

Par : INA

vignette
picto
Ar Mevel Bras
Per Jakez Helias Ar Vro Bagan

Par : Dastum

vignette
picto
Le culte des morts
La fête de la Toussaint reste en Bretagne une fête religieuse vivace. C'est l'occasion de célébrer ses morts comme en témoigne l'écrivain Pierre Jakez Hélias.

Par : INA

vignette
picto
Le Cheval d'orgueil
Jacques Chancel s'entretient avec Pierre Jakez Hélias à propos de son livre "Le Cheval d'Orgueil", de son succès et des critiques au sujet de celui-ci.

Par : INA

vignette
picto
Ar Mevel Bras
Per Jakez Helias Ar Vro Bagan

Par : Dastum

vignette
picto
barque des morts (La)
Comment voyagent les âmes vers l'au-delà ? Que doit faire le passeur ? Morgane, la fée des eaux, le sait (d'après Per Jakez Hélias).

Par : Cinémathèque de Bretagne

vignette
picto
An eiz lur warn-ugent [Les vingt-huit francs]
Bez'zo eus An eiz lur warn'ugent ar film faltazi kentañ da vezañ bet savet evit ar skinwel gant FR3. E 1977 eo bet filmet gant ar sevener André de Beaumont, diwar ur skrid gant Pêr-Jakez Helias. An aktourien ne oant ket a-vicher war bouez unan, Sebastien Keran a oa bet komedian er CDO (Comédie de l'Ouest). [Les vingt huit francs est la première fiction télévisée en breton. Cette dramatique a été réalisée en 1977 par André de Beaumont, sur un scénario de Pêr-Jakez Helias. Les acteurs n'étaient pas professionnels à l'exception de Sébastien Quéran, comédien à la CDO (Comédie de l'Ouest)]

Par : INA

vignette
picto
Alan Stivell
Jacques Chancel reçoit le chanteur Alan Stivell. Il évoque ses harpes celtiques, son père qui refabriqua une harpe celtique, la fabrication de ces instruments, ses débuts, son succès. Il parle du livre de Pierre Jakez Helias, "le cheval d'orgueil", de sa rencontre avec Angelo Branduardi, de la prédominance de la musique américaine.

Par : INA

vignette
picto
Pierre-Jakez Hélias, l'émerveilleur
Ce portrait de l'auteur du "cheval d'orgueil" remonte à son enfance. Il évoque sa mère et ses deux grands-pères qui rivalisent d'initiatives pour parfaire son éducation. Avec ce bagage, il se dirige vers les grandes écoles où il découvre le français, l'écrit et la littérature. Puis le succès viendra, mais il n'oubliera jamais sa fascination pour la parole conteuse.

Par : Cinémathèque de Bretagne

vignette
picto
Poésie vivante d'Anjela Duval - Lagad an Heol
A l'occasion d'une exposition consacrée à Anjela Duval à la bibliothèque du Vieux-Marché en novembre 1991, Yann-Bêr Piriou avait conçu un recueil de photos et de poésies. Vingt ans plus tard, en 2011, le même Yann-Bêr Piriou salue l'avènement de la stèle élevée à la mémoire de la poétesse en lisant quelques uns de ses poèmes. TV-Trégor vous propose aujourd'hui « Lagad an Heol » (l'œil du soleil), extrait du livre « Traoñ an Dour » aux édition Al Liamm. "Sa poésie, pour sa meilleure part, vient de là, de cette intimité totale avec le paysage, de ce sentiment de la nature que l'on pourrait presque qualifier de panique. Elle naît d'impressions très fines, d'émotions subites, fugitives sans doute, mais dont elle sait qu'elles reviendront sans faute tant elles sont familières." Pierre-Jakez Hélias

Par : TV Trégor

vignette
picto
Skol Hanv Brezhoneg
Camp d'été pour adultes organisé par Ar Falz. Ar Falz (« la faucille ») est une organisation bretonne progressiste et laïque, créée en 1933 pour développer et favoriser l'enseignement du breton. C'est également le nom de la revue publiée par cette association. Arrivée et accueil des stagiaires au camp, camping improvisé où quelques personnes dorment dans des tentes derrière un bâtiment. Les participants sont des gens de tout âge. Ils participent à des cours de breton, notamment sur les mutations. Une mini-chorale est improvisée sur les marches, encadrée par un professeur. Les élèves ont entre leurs mains le livret « Kanomp laouen ! » (chantons joyeusement !), recueil de chants nouveaux et traditionnels par Jef Ar Penven, Charlez Ar Gall et Per-Jakez Hélias, édité en 1954. Un couple de sonneurs assure la musique tandis que les élèves dansent un kas a-barzh. Ils vont à la plage et certaines personnes en tenue de plage s'entraînent à la danse sur le sable. Un petit bagad joue en marchant vers la plage. Tout le monde est rassemblé autour du professeur qui distribue les lettres. Un homme parle d'art et de décoration bretonne. La côte. Sur la plage Bonaparte, tout le monde est assis devant une pierre où est inscrit "A la gloire de tous les réseaux d'évasion (...) AOUT 1954". Les stagiaires prennent un bateau puis marchent avec leurs provisions pour aller pique-niquer. Sur leur chemin, dans un champ, trois hommes étalent un filet de pêche. Le repas est convivial, tout le monde s’amuse devant la caméra. Petit chat noir devant une porte. On aperçoit dans le film : Loeiz Roparz, René Creston, Charlez ar Gall, Armand Kéravel. Skol-hañv aozet gant ar Falz evit deskiñ brezhoneg. Ar Falz a zo ur strollad araokadour ha laik e Breizh, krouet e 1933 evit diorroiñ ha broudañ ar c'helenn e brezhoneg. Anv kelaouenn ar strollad eo ivez. Erruout a ra ar stajidi er c’hamp, e lec’h m’emaint staliet war un dachennig-kampiñ. A bep oad eo ar berzhidi : gwelet ‘vez tud deuet kement ha bugale. Ur gentel brezhoneg a vez roet diwar-benn ar c’hemmadurioù. Kanañ a reont e doare ul laz-kanañ war diri ar savadur. En o daouarn al levrig « Kanomp laouen ! », dastumadeg kanaouennoù nevez ha hengounel dastumet gant Jef Ar Penven, Charlez Ar Gall ha Per-Jakez Helias, embannet e 1954. Ur c’houblad sonerien a lak ar stajidi da zañsal ur c’has a-barzh. War an draezhenn e vez tud all, gwisket gant dilhad kouronkañ, o klask deskiñ un dañs bennak. Ur bagadig zo o kerzhet davet an draezhenn. En em vodañ a ra an holl stajidi tro-dro d’ar c’helenner a zo o reiñ al lizhiri. Un den a vez o komz diwar-benn an arz hag ar c’hinkladurioù breizhek. War traezhenn Bonaparte emañ an holl azezet dirak un delwenn ‘lec’h m’eo skrivet : "A la gloire de tous les réseaux d'évasion (...) AOUT 1954". Kemer a reont ar vag ha kerhzet a reont gant o fourvezhioù evit debriñ lein. Tri den a vez o tispakañ ur roued-pesketa war ur park. Plijadur ‘zo e-leizh dirak ar c’hamera, c’hoari a ra an dud. Ur c’hazh du a zo e-tal un nor. Gwelet ‘vez er film : Loeiz Roparz, René-Yves Creston, Charlez Ar Gall hag Armand Keravel.

Par : Cinémathèque de Bretagne

vignette
picto
Maison dite capitainerie du port de Perros-Guirec,
Le bâtiment servant aujourd'hui de musée est un bâtiment de forme rectangulaire régulier, avec deux étages, dont un étage de comble. Il comprend de nombreuses ouvertures sur toutes les façades et sur le pignon est et ouest, avec un entourage en pierres de granite taillées des portes et fenêtres. Les façades est et ouest ont conservé leurs ouvertures originelles en demi-lune. Un blockhaus est accolé au pignon sud du bâtiment, caché de l'extérieur par un mur en moellons.Le musée de Perros-Guirec a été aménagé dans l'ancienne capitainerie du port, qui servit également de bureau des douanes avant 1940 (le dernier douanier s'appelait Coadou). Le bâtiment seRvit aussi de magasin aux Pont-et-Chaussées pendant la seconde moitié du 19ème siècle. Dans ce magasin, se trouvaient les pompes de refoulement des eaux du bassin de chasse, qui fonctionnaient encore dans la 1ère moitié du 20ème siècle pour réguler le niveau d'eau du bassin.Le musée est ouvert au public depuis l'année 1989, sous l'appellation "Musée de l'histoire et des traditions de Basse Bretagne". Il a été inauguré par Per Jakez Hélias (1914-1995) en 1989 et abrite les collections de l'historien géographe Jacques Khanzadian, et un grand nombre de documents historiques (images d'Epinal, plans, cartes). Une mise en scène de la Révolution française à la chouanerie est présentée à partir de personnages en cire et de décors inédits et de fresques réalisés J.M. Prieur et Véronique Chanteau.Parmi les collections du musée, nous avons repéré un canon de la marine daté du 17ème siècle (à étudier). Un ancien blockhaus a été adjoint au bâtiment sur sa façade sud pendant la seconde guerre mondiale ; il est en cours d'aménagement pour présenter une exposition sur la seconde guerre mondiale.Le bureau des douanes était installé à côté du café Desclochet (dernier douanier Perrot) et ensuite à côté de la cale Bitousse (nouveau bâtiment).
Auteur(s) du descriptif : Prigent Guy

Par : L'inventaire du patrimoine

Afficher le widget sur mon site Voir tous les documents
X

Afficher le widget sur mon site

Vous pouvez afficher le ce widget sur votre site en insérant le code suivant :

<iframe src="https://breizhapp.net/widgetbretania/index.php?set=wgt_jakez-helias"></iframe>

Vous pouvez également voir la liste de tous les widgets à l'adresse suivante Liste des widgets